poulet-nouveau-1ana

Le rice cooker est une invention tout à fait merveilleuse. Non seulement il permet une cuisson pour obtenir un riz parfait (of course), mais on peut aussi faire des plats à base de légumes, viandes, poissons... Il suffit de toute mettre dans la cuvette magique, d'allumer et hop le tour est joué. Un repas de flemme mais néanmoins délicieux (j'ai même vu des recettes de pâtes carbo au rice cooker).

Ici je triche puisque je fais revenir le poulet avant (la recette de base est trop saine à mon goût), mais vous pouvez tout à fait suivre la recette du blog Piment oiseau pour une version plus light et surtout plus rapide.

recette_poulet-coco-epinards

Un petit mot sur le yuzu. C'est un agrume qu'on retrouve au Japon, j'utilise ici un Yuzu Pon de la marque Mizkan acheté à Tôkyô. J'ai rarement mis les pieds dans une épicerie japonaise mais je pense que ce n'est pas trop difficile à trouver. Au pire, remplacer par un peu de citron ou rien du tout, dans la recette de base il n'y a que du soja et c'est très bon.

Utilisez le riz blanc de votre choix, je cuisine cette recette avec des brisures de riz qui absorbe bien le liquide et est excellent (on en trouve dans les épiceries asiatiques et africaines puisque c'est un riz très utilisé au Sénégal).

Recette version grasse

(cuve avant cuisson)pouletcoco2ana

Cette version est pour moi bien meilleure car plus savoureuse grâce à la peau du poulet croustillante et le jus gras que l'on récupère pour parfumer le riz. Je vous livrerai une autre version en bas d'article.

Commencer par faire revenir vos cuisses dans un peu d'huile d'olive (ou autre matière grasse de votre choix). Une fois que la peau est bien grillée et croustillante, mettre la viande de côté.

Mesurer deux gobelets de riz et bien le rincer. Ajouter le riz et le lait de coco dans la cuve du rice cooker. Déglacer la graisse du poulet qu'il y a dans le fond de la poêle avec de l'eau, mettre l'équivalent de deux gobelets sur le riz et bien mélanger avec le yuzu et une pincée de sel (le lait de coco est parfois épais cela permet de le diluer). Hacher grossièrement les épinards (frais, pas de surgelé), en parsemer le riz et déposer les cuisses de poulet. Verser la sauce de soja sur les cuisses, il ne reste plus qu'à allumer le rice cooker et attendre la fin de cuisson.

Recette plus légère (et rapide)

Dans cette version (qui correspond à la recette orginale), il ne faut pas cuire le poulet au préalable. On met donc deux gobelets d'eau (et pas d'eau avec la graisse puisqu'il n'y a pas de cuisson de la viande). Les étapes sont les mêmes à part qu'on ajoute le poulet cru. Attention cependant, le rice cooker arrêtant la cuisson à partir du moment où le riz a absorbé tout le liquide, utilisez plutôt des blancs de poulets, ou découpez vos cuisses avant de les mettre dans la cuve.

poulet-nouveau-2-ana