Alors que nous sommes rentrés de notre périple new-yorkais il y a quelques mois déjà, enfin je prends le temps (et le recul) de donner mes impressions sur les spécialités new-yorkaises.
Ce que j'ai retenu de New York, c'est que les produits en supermarché ont beau être absolument infects (s'expatrier 9 semaines dans un pays où bien cuisiner est un gros challenge a été un peu dur), la richesse et la diversité de tous les mets proposés en extérieur sont impressionnants. On parle de New York comme d'un melting pot, une grande salade composée où toutes les cultures se rencontrent et se mixent et c'est quelque chose que l'on retrouve évidemment dans la nourriture. Outre le fait qu'on peut manger mexicain, italien, indien... on croise aussi beaucoup de retaurants proposant de la "Food Fusion", autrement dit l'art et la manière de mélanger deux types de cuisine qui à priori n'ont rien à voir. Manger sur le pouce est une véritable institution, les food trucks sont légion et vendent de plus en plus de bouffe dite "organic" (entendez là bio, mais bio américain, donc au lieu d'être un produit merdique plein d'OGM c'est légèrement moins nocif pour la santé). D'ailleurs si les régimes gluten free et compagnie vous font mourir de rire, là-bas vous serez servi. Sans gluten, sans lait, sans viande, sans machin truc, légumes infects censés être detox... Le mode de vie à la new yorkaise s'équilibre entre engloutir des pizzas à 1 dollar le midi et surtout ne pas oublier de manger son petit chou le soir avant son petit footing afin d'être beau, mince et en bonne santé (et avec les ongles qui brillent). Mais je m'égare je m'égare.

Mon gros coup de coeur pour le mélange de cultures culinaires a été le fait de pouvoir déguster un sandwich... dans un bao. Au lieu du pain traditionnel, les cuisiniers utilisent un bao, ce pain léger presque brioché vietnamien et chinois que j'affectionne tant (voire la recette des banh baos). Je suis donc allée à la nouvelle institution new-yorkaise des bao sandwiches : le Baohaus. Tout ne se vaut pas (et le sandwich intégralement frit est vraiment beaucoup trop gras, même pour mon estomac), mais quelle belle découverte culinaire ! À faire un peu avant 16h afin d'éviter la queue monstrueuse et de pouvoir bénéficier tout de même du menu lunch.

baohaus-fatpompom

crédit : fatpompom

baohaus-whatshieats

crédit : whatsieat

Évidemment, il vous faudra manger du burger à foison dans cette ville où ce sandwiche est devenu une véritable institution. Vous avez énormément de choix dans les restaurants ou boui-bouis, n'hésitez pas à y aller au coup de coeur pour un menu ou une ambiance, c'est comme ça que l'on fait de belles découvertes. Sachez que les menus lunchs finissent très tard (aux alentour de 16h minimum) et que votre burger frites sera servi avec une bonne bière pour environ 10 dollars (on est le pays de la malbouffe ou on ne l'est pas). Un burger fort sympathique qui restera gravé dans nos mémoires car il faisait fort faim cet aprem et que l'endroit est tout à fait sympathique : le mother's à Brooklyn (à côté du quartier hipster bobo Bedford). Un menu sympathique et sans prétention qui dépanne bien si on passe dans le quartier (à noter qu'il y a plein d'endroits qui servent mexicain dans la rue).

mama

Après qu'on nous ait rabattu les oreilles avec shake shack, le soi-disant meilleur burger de toute la terre entière, on a fini par y aller. Bon alors c'est sûr c'est pas mal, la viande a un bon goût de boeuf (ça vous fait rire mais là-bas c'est rare), par contre portions riquiquis (même votre neveu de 3 ans de 15 kilos aura encore la dalle après ça), et frites ignobles surgelées. Scandale, la frite grasse et tendrement crousti-moelleuse fait partie du hamburger, donc en bon gros tas que nous sommes, nous avons préféré Five Guys (mille merci à l'âme charitable qui nous en a parlé avant notre départ). Pas du tout le même délire, des vraies portions pour gros tas que nous sommes, un burger moche mais tellement bon qui a le goût du fait maison, et des frites elles aussi fait maison, bonnes comme on les aime. Après les deux sont très différents, si vous êtes plus dans l'esprit bobo qui mange pas trop, le shake shack et ses milk shakes à 1 million de calories vous touchera peut-être plus.

shake1

Le repas beau et un peu chiant de Shake shack...

5guysthesource

...contre le moins sexy mais incroyable Five Guys... Bon la photo est mensongère normalement ça ressemble plus aux burgers moches qu'on fait chez nous.

Crédit : thesource

Si vous allez à Coney Island (vous DEVEZ y aller) et que vous aimez les hot dogs, n'ouliez surtout pas de faire un tour par Nathan's, un vieux stand transformé aujourd'hui en comptoir fast food. Vous aurez même l'occacion de voir sur le côté du bâtiment les chiffres et classements des concours de mangeurs de hot dog, avec un compte à rebours pour celui à venir.

nathans

Pour finir sur une note grassouillette, amis des fruits de mer, nous ne sommes certes pas dans le Maine, mais vous aurez l'occasion de manger des sandwiches au homard (des morceaux de homards avec une espèce de mayo dans un pain à sub), ou encore des croisés terre / mer, comprenez homard et steak, le tout arrosé de fromage et de sauce (et de graisse).

maine

maine2

Il n'y a pas que le graillon à New York, vous pouvez aussi bien manger. Un italien comme Morandi vers Greenwich loin de foules, ou encore un restaurant thai pas cher du tout et excellent : Wondee Siam. Vous avez le copain qui mange toujours la margherita dans les pizzerias afin de savoir ce que vaut le restau ? J'y suis allée avec une amie qui fait la même chose avec les pad thai, qui a été classé direct dans son top 3. Alors si ça ne vous décide pas à aller faire un tour là-bas...

italien

wondeesiam1

wondeesiam2

Il y a aussi les bonnes surprises de la gastronomie nippone dans certains coins de la ville, notamment dans ce petit restau tout mignon à côté de Bushwick : Brooklyn Ball Factory, qui propose plusieurs menus bento par jour. À noter que les gérants ont un autre restaurant japonais à Bedford avec une carte beaucoup plus fournie, je ne peux que vous encourager à y aller, c'est absolument délicieux.

ballfactory

Pour vous en mettre plein les mirettes, un grand incontournable est le Chelsea Market, où vous pourrez flaner et vous restaurer via un grand choix d'échoppes. Mais profitez d'être dans le coin pour jeter un oeil au Gansevoort Market, où certes vous ne mangerez rien (à moins d'avoir envie de payer 10 dollars le verre d'eau), mais le lieu, certes petit, vaut le détour. Profitez d'une ballade sur la High Line, le marché se trouve au dernier point de la marche.

Le très cher Gansevoort Market

gansevoort1

gansevoort2

gansevoort3

gansevoort4

Et Chelsea, en plein période d'Halloween.

chelsea1petit

chelsea2petit

chelsea3

chelsea4

chelsea5petit

J'aurais aimé vous en dire plus sur la cuisine d'Amérique du Sud, mais vous trouverez de quoi vous satisfaire un peu partout, ne passez pas à côté des quesadillas ou pollos con arroz qu'on propose dans des petites échoppes qui ne paient pas de mine. Si vous vous retrouvez du côté de China Tow, vous pouvez dénicher des petites perles en terme de restaurants, par contre Little Italy est un véritable attrape-touristes avec des plats moyens vendus au prix fort.

N'hésitez pas à déjeuner un peu tard histoire de goûter à un peu de tranquilité, les menus lunch finissent entre 16 et 17h et valent vraiment le coup pour la plupart. Et mettez votre vin adoré de côté, car là-bas la reine est la bière, il y en a des centaines différentes, une bonne occasion de s'y mettre et de découvrir de nouvelles saveurs.

 

Baohaus : 238 E 14th St, New York, NY 10003

Mother's : 347 Graham Ave, Brooklyn, NY 11211

Five Guys : http://www.fiveguys.com/

Nathan's : 1310 Surf Ave, Brooklyn, NY 11224

Morandi : 211 Waverly Pl, New York, NY 10014

Wondee Siam : 792 9th Ave, New York, NY 10019